Guerreiros Dos Campões

French (Fr)English (United Kingdom)Português (Brasil)
La ronde

Scène d’'expression des capoeiristes

Une ronde complète intègre des instruments servant à rythmer les affrontements : 3 berimbau, 1 atabaque, 2 panderos et 1 agogo, ainsi que l'ensemble de capoeiristes en formation circulaire. Le maître ou généralement l'élève plus gradé manie le Cunga (le berimbau le plus grave) et scande une chanson. Les autres capoeiristes répondent en cœoeur tout en tapant des mains. C'est alors que deux protagonistes entre au milieu du cercle formé par les capoeiristes pour se livrer à un affrontement (pour jouer). N'importe quel capoeiriste peut alors s'interposer entre les deux lutteurs pour jouer avec celui de son choix.

Cela ne semble pas très compliqué mais dans un jeu réside bon nombre de codes et de symboles que l'on apprend à décoder au fur et à mesure de la pratique.

On peut voir la ronde comme une arène. Il ne faut pas se laisser berner par l'aspect très stylisé d'un combat de capoeiristes car la règle de base est que tous les coups sont permis.

La ronde c'est donc cet affrontement entre deux rivaux, c'est aussi la musique produit par les instruments et bien entendu c'est aussi le chant, et le tout dans le respect des uns et des autres.

Ronde de capoeira

 

Qui est en ligne ?

Nous avons 32 invités en ligne